Peindre un vindicator Imperial Fist

Introduction

 

Suite à une quantité de demandes sur la façon de peindre mes Imperials Fist et en particulier mes véhicules, j'ai décidé d'écrire un tutorial. Il faut savoir que la plupart des techniques expliquées ici ne sont pas de mon invention  mais issues d'Internet ou du Masterclass Forge World (livre que je conseille). Le tutorial se divise en deux parties. Une première expliquant les couches de base à l'aérographe et une deuxième montrant ma manière de procéder pour le Weathering. Ces deux parties seront elles-mêmes sous-divisées en étapes individuelles pour plus de clarté. Je ne m'attarderai pas sur le traitement des détails car il existe déjà quantité de sites, dvds et autres d'ouvrages sur le sujet. Cependant, vous ne devez pas hésitez à me poser vos questions sur les couleurs ou les techniques employées

 

Etant donné que ce tutorial à djà un an et que pendant tout ce temps ma méthode de peinture a évolué, je rajoute quelques commentaires en gras sur ma facon de travailler actuellement.

 

P.S. Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

Partie 1: L'aérographe

Etape 1:

 

On commence par sous-coucher le véhicule en blanc* puis je peins le dessous en noir avec une bombe (invisible sur la photo). Je conseille fortement l'utilisation de la sous-couche blanche pour avoir des couleurs assez éclatantes qui contrasteront avec les couleurs désaturées des effets d'usures.

 

* Je me suis rendu compte qu'il vallait mieux remplacer la sous-couche blanche par une sous-couche noire sur laquelle on passera du blanc (Créatex) à l'aérographe.  En effet, la sous-couche noire est moins granuleuse que la blanche et le rendu sera doc meilleur.

Etape 2:

 

Je passe un couche de jaune foundation (Iyanden Darksun) à l'aide d'un aérographe (buse 0.4mm) La dilution est d'à peu près 50/50 entre la peinture et le diluant* (Lave vitre / eau déminéralisée)

 

* Actuellement, je préfère à ce mélange le diluant X-20 A de chez Tamiya qui sèche plus vite et empèche que la peinture se disperse.

Etape 3:

 

Je fais les éclaircissements à l'aérographe aussi mais avec une buse de 0.2. Voici les couleurs utilisés dans l'ordre

  1. Jaune canari procolor

  2. Jaune canari + Golden yellow

  3. Golden yellow + blanc

Le but des éclaircissement n'est pas vraiment de créer des points de lumières mais plutôt d'avoir un rendu plus jaune et nuancé.

Etape 4:

 

Après avoir éclaircis, je vais ombrer. Pour cela, j'utilise toujours l'aérographe avec une buse de 0.2mm mais je remplace le jaune par un mélange de Chaos Black et de Scorched Brown (ou Drak Flesh).  Encore une fois, je ne cherche pas un rendu parfait car les erreurs seront pour la plupart cachées par les salissures.

Etape 5:

 

Maintenant que j'en ai fini avec le jaune, je passe au noir et à la lame de bulldozer. La première chose à faire est un masquage sur la lame pour créer une alternance entre bandes jaunes et noires.  Après avoir fait le masquage, je pulvérise du noir sur toute la lame et une fois la peinture sèche, j'enlève le scotch de masquage.

Etape 6:

 

Cette étape est assez simple mais longue et inintéressante. Elle consiste à peindre simplement certaines zones en noir. En effet, ces zones vont subir le même traitement que le jaune donc il est plus simple de les peindre avant.

Ensuite, je place des décalcos puis je vernis le vindicator au vernis brillant. Le but est de faire adhérer les décalcos mais aussi de faciliter le travail avec la peinture à l'huile. En fait, le vernis va empêcher la peinture à l'huile utiliser pour le weathering de « pénétrer » dans l'acrylique.

Partie 2: le weathering

Etape 1:

 

J'applique un mélange de Terre d'ombre, de Noir ivoire et de white spirit* dans tout les creux. Il s'agit d'une étape assez fastidieuse mais indispensable pour obtenir une bonne lisibilité de la pièce.

 

Maintenant, j'ai tendance à préféré le Dark Wash de chez Mig Productions qui est à mon goût mieux adapter pour ce genre de travail.

Etape 2:

 

Après avoir laissé s'évaporer en partie le white spirit, je frotte avec un pinceau humidifié au WS pour fondre la peinture. Ici, l'huile a séché trop longtemps et donc le résultat n'est pas optimal. Je dirai que le mieux est d'attendre environ 1h30 entre la première et la deuxième étape*.

 

* Avec le Dark Wash, il ne faut attendre qu'une demi heure.

Etape 3:

 

A l'aide de mousse de blister* trempée dans du noir pur**, je vais simuler la peinture abimée et écaillée. Pour un maximum de réalisme, il faut se concentrer sur les arrêtes et les zones les plus exposées aux frottements.

 

* Actuellement, j'ai tendance à favoriser le pinceau pour ce genre de travail mais ca requiert plus de dextérité.

 

** Un mélange de Chaos Black et de Dark Flesh est mieux adapté.

 

Etape 4:

 

Je vais simplement répéter l'étape 3 mais en utilisant du Mithril silver à la place du noir. J'y vais assez doucement sur le jaune en essayant de viser surtout les zones qui ont déjà été écaillées avec du noir. Sur les zones noires, j'applique surtout sur les arrêtes sauf sur la lame de bulldozer où je frotte pour créer une usure directionnelle due à la terre et au graviers.



Etape 5:

 

Je fais un mélange de Terre de sienne et de pigment à 50/50 auquel je rajoute un peu de white spirit. Je pulvérise le tout à l'aide d'un brosse à dent et de mon doigt sur le véhicule. Le but est de créer de petits amas de peinture qui ressemblent à de la rouille. Pour finir, je pulvérise du white spirit à l'aérographe pour fondre les tache de rouille. La technique est assez aléatoire mais avec un peu d'habitude, on arrive rapidement à un rendu satisfaisant.

Etape 6:

 

Pour avoir un rendu moins plat, je dépose du pigment très foncé dans les creux. On ne voit pas forcément la différence en photo mais en vrai le rendu est saisisant.

Etape 7:

 

Maintenant que le weathering est fini, je repasse un couche de vernis en bombe car la surface du vindicator est grasse (huile) et empêche l'acrylique de tenir. Je peins tous les détails et pour finir, je passe du noir à l'aérographe sur les zones d'échappements pour simuler la fumée.

Conclusion:

Il ne faut pas hésiter à modifier les techniques pour se les approprier. Vous pouvez aussi les utiliser avec d'autres couleurs et sur toutes sortes d'autres figurines.

Quatre liens intéressants: