La Peinture

Etape 1 : La sous-couche

Avant de sous-coucher, j'enlève les roues car ce sera plus facile de les peindre à part surtout que je compte les faire de 2 couleurs différentes.

Pour les fixer, j'ai découpé des morceaux de grappes qui par hasard ont le même diamètre que le trou des roues. Je les sépare en deux groupes que je pique dans une plaque de polystyrène.

Comme sous-couche, j'utilise une bombe de Chaos Black. C'est à la base destiné au Warhammer mais ca fonctionne à merveille pour les tanks. Elle est très couvrante et à un fini parfaitement lisse. En plus, elle sèche assez vite.



Etape 2 : « pré-éclairage »

Je vais ici tester une technique qui est fort utilisé pour la peinture de figurines. Elle consiste à pulvériser du blanc sur le haut de la maquette de tel sorte à obtenir un éclairage zénithale. C'est un peu la même chose que le pré-ombrage mais on recherche l'effet inverse.
J'ai utilisé du blanc Tamiya dilué au thinner X-20A.



Etape 3 : couche de base.

Comme pour le pré-ombrage, il faut que la couche de base ne soit pas trop opaque ou sinon on va masquer le travail fait précédemment.
Côté peinture, j'ai utilisé ce que j'avais sous la main donc c'est pas forcément la bonne couleur.



Etape 4 : Ombrage et éclaircissement

Le but de cette étape est de rajouter un peu de contraste et de volume à la maquette.
Voilà les couleurs :
Éclaircissement: Bleached Bone + Blanc
Ombre : German camo black brown
Pour diluer la peinture Vallejo (elle réagit mal au thinner Tamiya), j'utilise le nettoyant pour aérographe Vallejo.


Etape 5 : camouflage

Pour le camouflage, j'avais fait un premier essai à l'aéro « à main levée » mais ca ne donnait pas grand choses donc j'ai changé de méthode et décidé d'utiliser de la Patafix



Ensuite, je passe du vert à l'aérographe. Je l'éclairci un peu.



Il ne reste plus qu'à enlever la Patafix. Il faut parfois corriger un peu au pinceau.



Etape 6 : décalcos et vernis.

Je passe un couche de Klir sur l'ensemble de la maquette puis je mets les décalcos. J'ai simplement mis des croix noires et blanches car je n'avais que ca.
Pour fixer les décalcos, je repasse une couche de Klir.
J'ai également peint certaines zones en rouge minium.



Etape 7 : les touches d'huiles

Pour apporter un peu de variété aux couleurs, on pose un série de petits points de pinture à l'huile de couleurs différentes qu'on a au préalable laissé dégorger sur du carton. Je ne le fais que sur les surfaces qui sont en pente.



Ensuite, on les tire vers le bas avec un pinceau imbibé de White Spirit. A la fin, elles doivent presque être invisible. Le but est d'avoir un effet assez subtil (qui ne se voit presque pas en photo d'ailleurs)



Etape 8 : Le lavis

Le but de cette étape est d'assombrir tout les creux pour rendre le char plus "lisible".
Voilà une photo avant le jus



Je passe du "Dark Wash" de chez Mig dans les creux et je le laisse sécher une petite heure. Vous remarquerez que je ne me suis pas préoccupé de ne pas dépasser.



Avec un mouchoir ou un pinceau légèrement imbibé de White Spirit, je viens frotter pour nettoyer les endroit où j'ai dépassé afin qu'il ne reste des pigments que dans les creux.



Quelques photos de l'ensemble du blindé après un couche de vernis satin Vallejo.




 

Etape 9 : la peinture écaillé

Je commence par faire des éraillures claire avec de la mousse et une peinture beige.



Je continue en faisant quelques éraillures plus profondes avec un pinceau fin et du brun foncé.



Etape 10 : les coulures

Avec différents produits AK-interactive, je traces des fines lignes pour simuler les coulures. Je laisse sécher un dizaine de minutes



Avec un pinceau très légèrement imbibé de White Spirit, je fonds les coulures pour les rendre plus naturelle.

 

J'ai peins les détails sur la caisse et je l'ai vieillie de la même manière que la tourelle.


 

 

Etape 11 : les pigments

On commence par un voile de Lifecolor couleur poussière.



Après, j'utilise la technique de Michael Rinaldi. Je place la maquette sur son flanc et je pose les pigments. Ensuite, je viens avec une pipette les imbiber de thiner Tamiya pour les fixer. J'ai répété l'opération deux fois pour avoir une épaisseur plus importante de pigments.



Je fais la même chose sur les roues et voilà ce que ca donne une fois sec.



Je rajoute des nuances en soufflant à l'aérographe sur un pinceau imbibé de "Dark Wash" ou de "Fresh Mud". Je fais mets aussi de la graisse autour barbotins avec le produit Mig "oil and grease stain mixture".



Je viens faire quelques éclaboussures de boue sèchée ou humide. Pour cela, je mélange des pigments avec les produits AK-Interactive "Dust effect" et "Fresh mud". J'imbibe un pinceau avec et je souffle dessus à l'aérographe.



J'ai aussi appliqué des pigments à sec sur le reste du char en me concentrant dans les creux.

 

 

Etape 12 : les chenilles Friul

 

Sous-couche avec de la laque noire.


Couche de base avec un mélange de noir et brun.


Application de pigments au pinceau.



Poncage au papier de verre 1200 pour faire ressortir le métal et application de pigments métalliques


A ce stade, il ne reste plus qu'à fixer les chenilles sur le char et peindre les deux optiques du viseur infra-rouge.

 

Et le voilà fini.