Montage

Comme je l'ai dit au début, le montage sera assez classique et ce fera sans aftermarket sauf pour les chenilles qui seront remplacées par des Friuls. J'ai simplement pris une photo par étape du plan de montage (il y en a 17.)

Il faut évidemment faire attention à bien enlever toute les lignes de moulage et à rebouché les trous entre deux pièces.

Niveau matériel, rien de spécial :

  • Une bonne pince coupante.
  • Un scalpel avec une nouvelle lame (pour le plastique) et un avec un vielle lame (pour le métal).
  • Du papier de verre 320 et 220.
  • Une lime.
  • De la Tamiya Putty.
  • Un outil de sculpture (pour appliquer la Putty).
  • Un foreuse à main avec différents forets.
  • De la colle plastique.
  • De la super-glue.



Etape 1 :

Collage des barbotins et des roues de tensions.
J'ai rebouché avec de la Tamiya Putty la ligne de joint sur les barbotins



Etape 2 :

Vu que les chenilles fournies dans le kit sont très mauvaise, je les aies remplacées par des chenilles Friul pour Tigre tardif. Ce sont exactement les mêmes et elles s'adaptent très bien aux barbotins Trumpeter.

Le seul problème, c'est le prix : 27 euros. C'est aussi cher que le char mais ca rajoute un vrai plus.


On commence par passé un aiguille fixée sur un perceuse à main car certains trous sont parfois bouché à cause d'un mauvais moulage.



A l'aide d'une pince, on enfile le fil dans les trous.


Nombre de maillons :

Pour savoir combien de maillon il fallait à chaque chenille, j'ai compté le nombre qu'il y en avait sur les chenilles en vynil (81).
Cependant, il s'avéra que c'était trop.


Au total, il faut en fait 86 maillons pour avoir la bonne longueur.



Etape 3 :

Montage de la suspension.
Rien de spécial. Il faut juste bien enlevé les lignes de moulage.



Etape 4 :

Fixation de la suspension. Il faut faire attention à coller les bonnes pièces de chaque côté et ne pas les inverser. Il y a aussi un peu de rebouchage à faire.



Etape 5 :

Fixation des roues et des crochets.
Pour facilité la peinture, il vaut mieux ne pas coller les roues.

Etape 6 :
Fixation des chenilles.
Comme l'étape 2, ce sera pour plus tard vu que je compte utilisé des Friul

Etape 7 :
Assemblage du panneau arrière.
Il y a un peu de ponçage et de masticage à faire pour obtenir un fini lisse sur les pots d'échappements. Le cric tient tout seul donc pas besoin de le coller (ca facilitera la peinture)
Deux petites améliorations à signaler :

  • Le remplacement du phare moulé dans la masse (visible sur la petite photo) par un phare de Pz IV Dragon.
  • J'ai refait les sortes de boulons sur les protections d'échappements avec des têtes d'épinges.



Etape 8 :
Fixation du panneau arrière à la caisse et rajout des gardes-boues.
J'ai du rajouté des lignes de soudure en Milliput.



Etape 9 :
Assemblage du haut de caisse.
Il y avait la possibilité de remplacer un partie des attaches outils par un pièce en photo-découpe mais je ne l'ai pas faire car très compliqué et vraiment pas solide.
J'ai décidé de laisser une trappe ouverte donc il ne faudra pas oublier de peindre l'intérieur en noir.



Etape 10 :
Suite de l'assemblage du haut de caisse.
Pour coller les grilles en PE, j'utilise de la colle plastique qui laisse bien le temps de positionner la pièce puis je reviens avec de la super-glue pour avoir une bonne fixation.
Le câble de remorquage n'a pas été mis et les attaches de celui-ci seront refaites en carte plastique.

 

 

Etape 11 :

Fixation du haut et du bas de caisse ainsi que des jupes latérales.
J'ai fait cette étape mais tout à la fin.

Etape 12 :

Montage de la tourelle.
Il y a un peu de rebouchage à faire sur le tourelleau ainsi qu'entre les plaques de blindage avant et arrière. Il faut aussi percer 2 trous à l'avant pour le masque du canon.



Etape 13 :

Montage du viseur infrarouge.
Je n'ai pas fait de photo ; il y a juste 7 pièces à coller ensemble et rien de particulier à signaler. Il faut juste faire attention à bien enlever toute les lignes de moulage. Le phare tient tout seul donc je ne le colle pas pour pouvoir le le détacher ou moment de la peinture.

Etape 14 :

Suite du montage de la tourelle.
On remarque les quelques endroits où j'ai mis de la Tamiya Putty. Pour toutes les petites poignées, il est plus facile de les coller puis de les ébarbées après que la colle ait bien sechée.



Etape 15 :

Montage du canon.
Vu la forme assez simple du canon, il n'y a pas besoin d'acheter un canon en métal. Avec un peu de Tamiya Putty, de papier de verre et de patience, on arrive à un résultat très correct.

Le masque du canon est texturé en tapotant de la Tamiya Putty puis en la ponçant une fois sèche. La texture n'est pas vraiment visible mais un fois peint, elle se remarquera.
J'ai aussi fixé le système infrarouge et rajouté 2 câbles en m'inspirant de celui de Blast Models



Etape 16 :

Fixation de la tourelle.
J'ai mis les jupes latérales à cette étape ci pour avoir un meilleur vue de ce que ca donnait avec la tourelle.



J'en ai enlevé certaines jupes au scalpel et j'ai affiné les autres avec une Drémel et une bande ponçante.


 

Voilà quelques photos en plus du E-50 avant peinture. Vous noterez qu'il manque les chenilles. Je les monterai plus tard.



 

 

 

 

La peinture